Ce que nous apprenons grâce aux compétitions de Start-up

Par Souad Annabi Hajjam

« We were extremely disappointed but the outcome of such an experience was way bigger than winning the competition …». C’est le sms que j’ai reçu hier soir à 22h12, 3 jours après l’annonce des résultats de la finale de la 3 ème édition de Open Start up Tunisia (OST), une compétition de Start up lancée en Tunisie grâce à un partenariat avec la prestigieuse Colombia University. (www.ost.com.tn)
Ce message m’a été envoyé par l’équipe de jeunes entrepreneurs que j’ai co-coachée pendant 4 mois, une équipe déterminée qui a travaillé très dur et qui voulait à tout prix livrer un travail de qualité et bien entendu décrocher la première place dans cette compétition. Cette équipe n’a pas
remporté la finale mais elle a gagné une expérience et pas n’importe laquelle.
Je m’investis depuis plus de 2 ans auprès de jeunes entrepreneurs dans le cadre de différents programmes de promotion de entrepreneuriat en l’occurrence un incubateur (Biatlabs, http://www.biatlabs.com ) et des compétitions (Open Start-up Tunisia, Injaz, Hultz Prize). Ainsi, j’ai eu la
chance d’échanger avec un bon nombre de participants et ce qui m’a le plus marqué à l’issue de ces programmes c’est qu’il n’y a jamais réellement d’attitude de perdants, d‘une part, et de gagnants. D’autre part. Tout le monde semble tirer quelque chose de très bénéfique de ces expériences !
Ces programmes constituent des opportunités uniques permettant aux jeunes de gagner en maturité et parfois en humilité, d’ouvrir les yeux sur une nouvelle réalité et de développer une approche aussi
structurée que pragmatique.
Les programmes de promotion de l’esprit entrepreneurial ont gagné nos universités, nos lycées, nos collèges et bientôt nos écoles et maternelles. Elles permettent à nos jeunes de devenir plus créatifs et mener des raisonnements plus profonds en observant leur environnement. Ainsi, le BMC (Business Model Canvas) est une manière de modéliser un projet (autour d’un produit ou d’un service) en démarrant par l’identification des problèmes qui existent dans l’environnement de l’entrepreneur et
qu’il souhaite solutionner. C’est un modèle structuré et structurant permettant à tout entrepreneur d’approcher par la suite toutes les problématiques rencontrées avec une orientation solution et une
posture d’utilité.
Ainsi, ces expériences permettent de développer auprès des jeunes un changement de perception de la réalité qui les entoure tout en soutenant le développement de comportements clés pour la
réussite individuelle et collective tels que l’autonomie, l’optimisme, la créativité, la confiance ….
Des jeunes autonomes, optimistes créatifs et confiants produisent des cycles vertueux de croissance et de développement.
Aujourd’hui, il devient capital de développer sa capacité à naviguer dans un environnement sans cesse en évolution. La stratégie qui consistait à s’investir essentiellement dans ses études pour
atteindre d’excellents résultats académiques n’est plus aujourd’hui d’actualité. Afin de réussir sa vie professionnelle et s’adapter à ce un monde qui bouge, une stratégie gagnante, pour tout jeune, est
celle qui combine à la fois de bons résultats académiques (c’est-à-dire acceptables), d’une part, mais aussi et surtout des expériences et des activités permettant de développer des compétences qui relèvent notamment du savoir être, savoir communiquer, savoir vivre, savoir s’adapter, savoir créer et savoir innover, d’autre part.

Un article paru au mois de décembre dans le New York Times intitulé « What Straight -A students Get Wrong (https://www.nytimes.com/2018/12/08/opinion/college-gpa-career-success.html) montre que les étudiants qui misent tout sur les études et l’atteinte d’excellents résultats académiques pourraient passer, faute de temps, à côté d’autres opportunités d’apprentissage, d’expérimentation
et de croissance telles que l’implication dans le travail associatif, la participation à des clubs ou encore la pratique d’activités diverses avec ou sans lien direct avec leurs études.
Nos jeunes sont notre avenir et celui de notre pays. Soyons tous conscients de l’importance et l’intérêt des programmes de promotion de l’esprit entrepreneurial et encourageons nos jeunes à s’y investir.
Nous avons souvent appris qu’il fallait, en général, jouer pour gagner, travailler dur à l’école pour avoir de bonnes notes ou encore entrainement avec acharnement pour remporter un match. Par ailleurs, il est rare qu’on nous ait félicité un jour après une défaite et encore plus rare que nous nous soyons félicités nous-mêmes quand nous n’avons pas réussi.


Retour d’expérience suite au coaching d’une équipe d’étudiants dans le cadre de l’Open Startup
2018/2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s