Créativité dans l’architecture et respect de la planète

Par Imen Bouden Sade

Lors de ces dernières vacances, avec ma famille et mes amis, nous avons opté pour une sortie dépaysante à la campagne, et par la même occasion, trouver une table d’hôte pour découvrir un plat de la région. Tous les ingrédients étaient réunis à « Dar Beya » et à notre grande surprise un écodôme se trouvait au milieu du domaine !

Un écodôme une construction créative

C’était le premier écodôme que je visitais ! je l’ai trouvé tellement beau, créatif et spécial surtout après avoir entendu l’histoire de sa construction, de la part de notre hôte, que je vais partager avec vous .
C’est Nader Khalili (22 février 1936-5 mars 2008) un architecte d’origine iranienne qui a inventé ce type de construction et le savoir-faire est enseigné à son institut le « Cal-Earth Institute » (institut pour l’architecture et l’art de la terre de Californie). Les matériaux qui sont
utilisés pour faire cette construction viennent des terres environnantes. Des sacs de sable sont empilés, enveloppés par de l’argile et du plâtre et fixés avec des fils barbelés. La forme est arrondie, pour les petits dômes comme pour les grandes maisons : tout repose sur l’arc.
Une fois montée, la maison est brûlée de l’intérieur et une coquille de terre cuite vient sceller l’édifice.


Baptisée « super adobe », c’est une allusion aux premières maisons en terre crue (adobe) construites par les colons espagnols en Californie. Elle est en outre alimentée en énergie propre et bénéficie d’une climatisation naturelle, grâce à des ouvertures judicieusement
placées. Ces prototypes ont aussi attiré l’attention de la Nasa lors de son concours sous le nom de « Moon Cocoon » en 2004. La poussière lunaire ou martienne pourrait remplacer le sable et faire de ce concept des habitations universelles.
Dans le cadre d’un programme de l’ONU, des mini-dômes ont servi comme logement pour les réfugiés dans plusieurs villes, sachant que, la structure résiste aux tremblements de terre allant jusqu’à 8 sur l’échelle de Richter.

Ecodome « Dar Beya »

Notre écodôme national se trouve à « Dar Beya » dans le gouvernorat de Béja. Il a ouvert ses portes au public en mai 2019. Il a une surface de 50m2 avec une superbe cheminée et peut accueillir jusqu’à 6 personnes. Il a été construit en trois mois par une équipe de professionnels diplômés du « Cal-Earth Institute ». Ces spécialistes sont venus d’Australie, d’Argentine, d’Italie et de Malte. M. Hamdi Ben Frija, propriétaire des lieux, décrit cette expérience comme une aventure humaine extraordinaire avec des personnes partageant les mêmes valeurs et un savoir-faire précieux.
L’objectif de notre hôte est de faire de son domaine un village écologique. Il a choisi d’investir dans cette construction de par son engagement écologique mais aussi pour valoriser la région du nord oust tunisien (les paysages, les sites archéologiques, les produits du terroirs…) et encourager le tourisme écologique. Une excellente initiative et une manière originale pour mettre en valeur les richesses de notre pays.
Une architecture créative et un projet tunisien créatif et ambitieux, c’était une sortie riche et enrichissante ! Je vous invite vivement à visiter cet havre de paix.

Imen BOUDEN SADE l psychologue, coach et artiste l Art Leader et Coach, l’Artiste C’est Moi l imen.bouden@gmail.com l www.lartistecestmoi.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s